Alejandro Jodorowsky

Alejandro Jodorowsky

    Un auteur pas comme les autres !

Alejandro Jodorowsky est né en 1929 le 7 février d’une famille juive réfugiée à Tocopilla au Chili pour fuir les pogroms.

Il a réalisé une dizaine de films, publié une trentaine de livres et une centaine de bandes dessinées, mais c’est avant tout un thérapeute dans l’âme. Voici son parcours atypique qui l’a amené à mettre au point sa propre méthode de psychogénéalogie, l’ « aboutissement d’une vie entière ».

En France, on le connait chez les jeunes pour ses bandes dessinées, chez les adultes de la génération 68, pour ses films et dans le milieu des thérapies nouvelles, on le connait pour son travail sur le tarot de Marseille et la psychogénéalogie.

En 48, alors âgé de 18 ans, il était déjà très attiré par la psychologie et la philosophie. Après son BAC, il s’est inscrit à l’institut pédagogique de l’université du Chili. Il en sort avec un diplôme en philosophie des mathématiques et en histoire de la culture. Un jour, un professeur américain est venu expliquer les moyens d’adapter l’homme aux machines. Il s’est alors consacré à une activité artistique assez particulière : les marionnettes. Il a fait ses premières mises en scènes publiques avec des marionnettes qui représentaient son père, sa mère, sa sœur et d’autres membres de sa famille. Ses saynètes ressemblaient déjà à du psychodrame familial et furent pour le moins novatrices pour l’époque.
Au début des années 50, les médecines parallèles n’étaient pas très répandues, il y avait tout à découvrir. C’est à cette période qu’il s’est passionné pour l’expression corporelle et qu’il s’est vite posé la question suivante : si les émotions provoquent des postures, une posture peut-elle déclencher une émotion ?

En travaillant avec le mime Marceau, il assiste aux cours de philosophie de Gaston Bachelard et fréquente les surréalistes, amis d’André Breton. Une alchimie qui lui a permis d’aller de plus en plus loin. En travaillant avec Marcel Marceau il a étudié le yoga tantrique, la médecine chinoise, la kabbale… Des surréalistes, il a appris à desserrer l’étreinte du rationnel pour entrer en contact avec son inconscient, à en faire un allié. Il fait aussi la découverte des œuvres de Jung qui l’a beaucoup aidé. Quant à Bachelard, il l’a ouvert à l’alchimie. Cet apprentissage effectué, en 1965, il s’est envolé pour le Mexique où, en dix ans, il a mis en scène plus d’une centaine de pièces.

Alejandro Jodorowsky

Le tarot l’a toujours accompagné dans sa vie à travers des rencontres de femmes qui utilisaient cet art divinatoire et ce, dès sa période d’étudiant au Chili. Puis un jour, André Breton lui ouvre la voix du tarot de Marseille en lui expliquant pourquoi ce jeu est le seul et authentique support riche de toutes les facettes visibles et invisibles de la constitutions psychologique humaine. Puis il a travaillé sérieusement avec en évitant l’aspect purement voyance pour l’utiliser uniquement en tant qu’outil de développement personnel. Il en dit ceci : « C’est un véritable miroir de notre structure psychique, un immense Mandela de soixante-dix-huit cartes qui évoque tout ce qu’un être humain peut vivre. Voilà pourquoi il permet d’accéder à notre inconscient et nous aide à trouver les réponses en nous ».
Il estime que le tarot est un état d’esprit, une expérimentation d’un état de conscience qui pousse à faire disparaitre l’égo et devenir le serviteur de l’œuvre, d’une force universelle dont il s’est toujours servi pour ses créations.

Ses réalisations

Apparait « La psychomagie ». C’est une technique qu’il a inventée il y a une quarantaine d’années pour aider les gens à se délivrer de certains blocages inconscients que leur imposent leur famille, la société, la culture ou l’histoire. Mais, contrairement aux autres thérapies psychologiques, la sienne est complètement gratuite. Il aide seulement les gens à être eux-mêmes et complètement eux-mêmes.
Lors d’une séance, il essaie de découvrir des limites inconscientes qui font souffrir celui qui le consulte.

Il tente de déterminer l’héritage psychologique qui se répète de génération en génération. Il est à l’origine du terme « psychogénéalogie » tellement populaire aujourd’hui. Pour lui, la famille est un clan qui fonctionne selon son propre code. Il se sert des Tarots pour trouver les éléments les plus enfuis, qui résistent à la parole et qui ne manquent pas de causer des souffrances et des blocages. Il explore en parallèle l’histoire personnelle de la famille parentale et des grands-parents. Il crée la « métagénéalogie » qui prend en compte le futur. Non seulement le futur individuel mais aussi celui de l’humanité. Il part du postulat que (je le cite) : « l’humanité a un sens et une finalité dont nous devons tenir compte. Et aujourd’hui plus que jamais, car nous sommes parvenus à un point de notre histoire où l’on voit poindre les prémices d’une transformation de la conscience, d’un changement de paradigme, si ce n’est une mutation globale. Et aucune guérison, individuelle ou collective, ne pourra se faire sans une mutation de notre conscience ».

A lire : Métagénéalogie d’Alexandro Jodorowsky et Marianne Costa (Albin Michel).

[toggle title= »Livres de Jodorowsky sur le tarot : »]

  • La Voie du tarot, en coécriture avec Marianne Costa Albin Michel, Paris, 2004 (ISBN 2-226-15191-5)
  • Le Chant du tarot, Le Relié, Gordes, 2004 (ISBN 2-914916-45-0)
  • Symbolique du tarot, Emeria, 2001, Gencod : 3760051680107 (cédérom)[/toggle]

[toggle title= »Documentaires consacrés à Jodorowsky »]

 

Qui était Papus ? Découvrir son œuvre, sa vie, lire l’article.

Qui était Oswald Wirth ? Découvrir son œuvre, sa vie, lire l’article.

Share This